La loi Pinel version 2018

Issue du gouvernement Hollande, la loi Pinel est un dispositif de défiscalisation de l’immobilier. Créée en 2014 à la place de la loi Duflot, son application devrait durer jusqu’en 2021. Le dispositif semble faire ses preuves puisque une progression de presque 14% a été constaté sur les dernières années. Ce bilan positif justifie la reconduction de cet outil. Ainsi, plusieurs changements sont à observer pour cette reconduction et seront opérationnels dès l’année 2018.

Un recentrage des zones éligibles à la loi Pinel

A l’instar des dispositifs précédents (Duflot, Borloo, Censi-Bouvard, etc…), le premier objectif de la loi Pinel est de favoriser le secteur de la construction dans les secteurs les plus tendus. Autrement dit, il s’agit d’impulser la création de logements neufs pour faire diminuer le prix des loyers et renouveler le parc. La stratégie vise aussi à favoriser l’accès à la propriété même si celle-ci n’est pas souvent la résidence principale.

Le dispositif se compose de plusieurs zones d’éligibilité. L’implantation du bien influence les possibilités de location puisque des plafonds sont appliqués : les revenus du (des) locataire(s) sont plafonnés. La reconduction de 2018 modifie ces zones et recentre la défiscalisation sur les agglomérations où la pression est la plus importante. Ainsi, seules trois zones sont conservées dans le dispositif : Paris et la petite couronne (zone A bis, au plafond le plus élevé), les agglomérations de taille importante telles que Lille, Lyon, Genève ou Marseille (zone A) et les agglomérations de plus de 250 000 habitants comme Annecy ou Saint-Malo.

D’autres avantages qui restent inchangés

L’achat d’un bien Pinel nécessite la location du bien par un tiers pendant une période de 6, 9 ou bien 12 ans. Cette durée fera varier la réduction d’impôt pour le propriétaire respectivement à 12, 18 et 21%. Ce premier avantage fiscal se complète d’avantages financiers : une plus-value possible à la revente du bien et des taux d’emprunt généralement très bas. Pour se renseigner sur les gains pouvant être générés par l’outil, une simulation est possible à l’adresse suivante : www.simulation-pinel.fr.

Ainsi, la loi permet d’obtenir un bien immobilier sans aucun apport (crédit). Par ailleurs, le dispositif permet la constitution d’un patrimoine durable : il est parfois difficile d’acquérir une résidence principale avec des caractéristiques convenables, c’est pourquoi la loi Pinel représente une alternative pertinente dans ces zones tendus. Seule nouveauté concernant cette version 2018 de la loi, il est possible de louer le bien immobilier à sa famille.

One thought on “La loi Pinel version 2018

  1. […] neuf. Chaque jour, de nouvelles opportunités se présentent avec des biens immobiliers éligibles. Le dispositif est renouvelé au 1er janvier 2018 pour une durée de 4 ans afin de développer encore plus le parc de l’immobilier neuf. Profiter […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>